La Grande Vallée

Le hameau de la Grande Vallée est situé au centre est de la commune, à la croisée des RD 140 et RD 201.

Son étymologie: “grand village au fond de la vallée”. Dans ce vallon se rejoignent les eaux du ru Saint Ange, du ru de la Bique et de Vaulevrier.

Ce hameau abrita un relais de poste, qui devint café-restaurant où quelques personnes aujourd’hui disparues nous ont dit être allées danser dans une grande salle de cette belle  bâtisse.

A côté de ces bâtiments existaient une mare et un lavoir. Ce lavoir fur financé par le baron d’Eichtal. Mare et lavoir ont été vendus par décision du conseil municipal le 10 avril 1967, complétant la propriété voisine. La mare a été comblée mais le lavoir est toujours existant. On y trouve également deux puits communaux.

La forêt toute proche explique que de nombreux métiers en rapport avec le bois existaient dans ce village. De nombreux charbonniers, marchands de bois, scieur de long, charpentiers… y ont vécu.

L’exploitation de cette forêt amena en 1781 une compagnie de marchands de bois à faire élargir et transformer le ruisseau de Saint Ange en un canal destiné au flottage de leurs bois jusqu’en 1840 environ.

En direction de Bussy en Othe se trouvent “Les bois de l’Abbesse” ainsi nommés par le fait qu’à la fin du douzième siècle, le comte Guillaume de Joigny fit une donation considérable en forêt d’Othe, à sa tante Héloïse, alors abbesse du monastère de religieuses bénédictines fondé à Auxerre vers le sixième siècle (abbaye de Saint julien d’Auxerre).

En 1216, l’abbesse Héloïse vendit une partie de ces bois à Guillaume le verrier et son beau-frère, nouvellement installés dans les lieux.

Ils devaient réduire en cendres, cette coupe, pour en extraire la potasse dont ils avaient besoin pour leur travail, la fabrication du verre. Telle est l’origine du Grand et du Petit four-au-verre.